Troisième poste source

Historique

La construction du premier poste source Sainte-Dévote remonte au mois de mai 1980. Il fut achevé en juillet 1983.
Le poste est encastré dans une des parois du Vallon de Sainte- Dévote, sous le Boulevard Rainier III. 
Construit pour une puissance de 72000 KVA, il comprend :

  •  2 transformateurs 36000 KVA (63000V / 21000 V / 11000 V)
  •  1 transformateur 36000 KVA (63000V / 21000 V).

 
L’alimentation est assurée par deux câbles secs 800 mm2, 63000 V, provenant du poste EDF « Bordina » situé à Beausoleil.

Un câble sec 1200 mm2, 63000 V, assure un secours au poste SMEG de Fontvieille.

Dans les années 1990, la SMEG met en œuvre un vaste programme d’équipement électrique, qui conduira en

1992 à la création d’un nouveau poste source dans le quartier de Fontvieille.

Ce poste de transformation 63/20 kV est relié au poste de Sainte-Dévote afin de pouvoir prendre le relai en cas de coupure.

En 1993, un centre de téléconduite permet de manœuvrer le poste source de Fontvieille depuis les locaux de la SMEG.

Un an plus tard, le même centre permet également de piloter le poste de Sainte-Dévote.

En 2006, la décision est prise de construire un troisième poste source sur Monaco et les travaux débutent en 2012.

5 ans plus tard, le troisième poste source est opérationnel.

Le troisième poste source est inauguré le 27 novembre 2017 par S.A.S le Prince Albert II.

 

S.A.S. le Prince Albert II et Thomas Battaglione, Administrateur Directeur Général de la SMEG

S.A.S. le Prince Albert II et Thomas Battaglione, Administrateur Directeur Général de la SMEG

Les grandes étapes d’un chantier titanesque

Les travaux de terrassement et de génie civil ont mobilisé plus de 90 personnes en période de pointe.

Plus de 330 tirs de mines ont été nécessaires pour creuser la roche et réaliser les 2100 m² du poste qui utilise également

les 700 m² de l’ancien tunnel SNCF désaffecté lors de la réalisation de la gare souterraine de Monaco.

Les travaux ont également consisté à réaliser un pont de 300 m² avec deux arcs en extension du viaduc existant

pour permettre l’accès au poste.

 

 

Chiffres clés

  • 5 ans de travaux
  • 2 800 m² de surface totale
  • 63 000 volts depuis la France
  • 37 000 m3 de roches enlevées
  • 130 m de long